Confinement

Faire communauté

01 juin 2020

Pendant le confinement, beaucoup ont pu se donner les moyens de faire communauté, passerelle nécessaire vers un temps de communion. Saurons-nous adapter nos activités qui reprendront à ces nouvelles habitudes ?

Dimanche, quelques minutes avant le début du culte, dans une salle de téléconférence : « Bonjour, c’est Untel ! » « Bonjour. » Certains parviennent à reconnaître la voix de celui ou celle qui a prononcé ces mots, avec qui ils partagent d’habitude un banc au temple. Ce temps de salutations et de retrouvailles se révèle très important alors que les cultes « en présence » sont impossibles. Ces quelques mots suffisent à signifier l’appartenance à un groupe. C’est bien une communauté qui se forme, une communauté d’occasion, mais aussi une communauté ancrée dans un lieu et une histoire, avec une multitude de liens tissés entre chacun de ceux qui la composent. La communauté se réjouit de se compter, d’entendre sa pluralité, avant de faire l’expérience d’une écoute partagée, et idéalement d’une participation de tous. La simultanéité d’une téléconférence rend possibles des moments de communion.

Cette communion au sens traditionnel se retrouve de façon plus diffuse au quotidien. Car nous savons que tous sont confinés. Ce vécu nous a en partie « re-synchronisés ». Les temps des uns et des autres sont éclatés ; la programmation de temps communautaires est devenue un casse-tête. Comment rassembler le plus grand nombre avec les obligations professionnelles et familiales des uns et des autres ? La réduction « confinée » de nos contraintes horaires nous a permis d’accorder davantage d’importance à quelques rendez-vous institués : le culte, mais aussi de nouveaux gestes quotidiens (de recueillement via les réseaux sociaux, ou de reconnaissance envers les rouages essentiels de nos sociétés aux fenêtres…). Pendant le confinement, beaucoup ont pu se donner les moyens de faire communauté, passerelle nécessaire vers un temps de communion. Saurons-nous adapter nos activités qui reprendront à ces nouvelles habitudes ?

David Veldhuizen
Annonay
#Covid-19#coronavirus#communauté#confinement

Commentaires