Aumônerie hospitalière

La bienveillance en actions

31 décembre 2022

C’est au nom de mes collègues aumôniers et auxiliaires que je prête ma plume. L’occasion aussi de remercier vivement toutes les personnes qui s’impliquent à nos côtés de façon bénévole.

Aumôniers et auxiliaires ont pour principal objectif la rencontre en toute humanité au travers d’une écoute attentionnée et bienveillante. Ils tentent de rejoindre cette femme, cet homme hospitalisé ou résident pour lui donner une parole d’espérance et de soutien. Cette mission a d’abord pour vocation d’être auprès du patient et de sa famille dans une démarche respectueuse d’accompagnement humain et spirituel, contre l’indifférence, l’incompréhension, l’isolement ou l’abandon que peuvent susciter la maladie, la souffrance et le vieillissement. L’aumônerie est au cœur de la mission de l’Église, de notre Église, des Églises.

 

La rencontre au cœur

Une aumônerie est un service très vivant, en mouvement, avec des cercles relationnels reliés les uns aux autres. Le 1er, invisible, est celui de ma relation à Dieu qui m’a mise en route sur ces chemins de visites, car c’est bien là que tout commence. Le 2e m’emmène auprès des personnes que je visite. Cet instant « T » où il m’est permis de rencontrer l’autre qui peut devenir mon prochain. Nos trajectoires se croisent, la visite reste centrale et peut faire advenir tant de choses inattendues, belles ou dérangeantes, surprenantes, voire amusantes. Ici s’invitent la prière, les paroles ou le silence, la veille, le profond respect, l’amour de l’autre quel que soit sa croyance ou sa non-croyance, car je me dois simplement à elle, à lui, sans jugement, sans intention, sinon celle de l’aimer.

 

Une action collective

Les autres cercles relationnels indispensables au bon fonctionnement d’une aumônerie sont :

– des auxiliaires solides et solidaires, toujours en lien avec leur aumônier (formation, suivi de chacun) ;

– la Commission locale d’Aumônerie qui fonctionne de façon démocratique et collégiale ;

– les Églises locales partenaires du projet d’aumônerie ;

– les cadres institutionnels : la FPF assure la gestion des postes d’aumôneries, ce qui reste une exigence du gouvernement ;

– les Aumôniers des Établissements sanitaires et médico-sociaux (AESMS) relayés par le Bureau régional des aumôneries constitué de sept personnes issues d’églises différentes, dont le référent est Pédro Escobar ;

– et bien sûr les relations avec les équipes de soins dans un lien de partenariat, de confiance qui se crée petit à petit avec elles.

Et si cet article vous donne envie d’aller plus loin et de rejoindre une équipe de visiteurs, n’hésitez surtout pas ! Tant de personnes attendent une visite !

En savoir plus

Vous trouverez les coordonnées des services d’aumônerie sur le site :

www.aumonerie-protestante-26-07.com

À noter aussi : une rencontre régionale le vendredi 24 février à Lyon avec Pierre-Emmanuel Guibal

Pascale Gheysen
Pour l’aumônerie protestante
#aumônerie#bienveillance

Commentaires