Dossier Les femmes théologiennes

La case « théologie féministe » : Une autre manière d’enfermer les femmes ?

05 mars 2019

Céline Rohmer a été pasteure dans le Gard. Après avoir soutenu un double doctorat, elle a été responsable de l’enseignement à distance de l’Institut protestant de théologie (IPT). Elle y est aujourd’hui maître de conférences en Nouveau Testament.

Céline Rohmer, IPT@IPT À la sortie de la maîtrise, imaginiez-vous ce parcours ? Jamais je ne me serais imaginée au poste que j’occupe ! J’ai répondu à un appel qui me destinait au ministère pastoral. Mais en fait, ce poste - enseigner et participer à la formation des futurs pasteurs -, c’est une déclinaison de mon ministère ! Il n’a de sens pour moi que parce que je le vis comme ça. La recherche pure ne m’intéresse pas et je n’ai aucune ambition universitaire. Dans mon Église, je sers l...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Propos recueillis par Séverine Daudé
rédactrice en chef de Échanges

Commentaires