Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Edito de mai

Transmettre quoi ?

29 avril 2020

Edito du mois de mai

Comme la Pâque juive dans laquelle elle trouve sa signification, la fête chrétienne de Pâques est un passage : en Jésus, Dieu ouvre un passage vers la vie, libérée de soi, des autres et de la Loi.

Ouvrir un passage : c’est la signification première, étymologique, de la « transmission », sujet du dossier de ce mois. Et si c’était une piste pour la transmission sur laquelle nous nous interrogeons tant, celle que nous devons à nos enfants ? Après tout, la foi peut-elle se transmettre ? Et d’autant plus notre foi luthéro-réformée, empreinte de pudeur, de réserves, pleine de doutes, toujours à se questionner, à interroger les « dogmes » et l’Écriture ! La même question se pose pour les prétendues « valeurs » protestantes ou chrétiennes. Et si, au bout du compte, la transmission était plus affaire de « passage » ? S’il nous fallait seulement veiller à ouvrir un passage à nos enfants. Veiller à ce qu’ils ne « se replient » jamais sur eux-mêmes, en leur ouvrant un passage vers l’Autre et les autres, vers « le différent » : sur le plan du genre, de la nationalité, de la couleur, de la sexualité... Veiller à ce qu’ils ne se croient jamais détenteurs de la vérité en leur ouvrant un passage vers le débat, la contradiction, les positions contraires. Veiller à garder ouvert le mystère, la contemplation… Veiller à cette transmission, c’est sans doute aussi leur ouvrir un passage vers l’Autre.

Christophe Jacon
pasteur à Périgueux

Commentaires