Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Eglise.

Une heureuse aventure

26 mai 2020

Le nouveau temple protestant de Djibouti

Nicolas Westphal, Editions Olivétan, 2018, 16 €.

L’architecte et le théologien Nicolas Westphal présente une de ses réalisations architecturales : le nouveau temple protestant de Djibouti. C’est une véritable aventure qui se déroule sur 10 ans. Ce nouveau temple ne jaillit pas de terre à partir d’un projet tout neuf apporté d’Europe. Sa construction doit, au contraire, compter avec un bâtiment déjà existant et vétuste. Parfois la tentation a été grande de tout enlever et repartir de rien pour refaire à neuf. Ce serait « illusion et perte de richesse » dit Nicolas Westphal. Il faut accepter « d’expérimenter le risque et l’échec, accueillir ce que l’on découvre dans l’erreur, faire face au changement de décision nécessaire en lien avec la réalité, s’ouvrir à la vie qui vient à soi, prendre le temps d’attendre, et parvenir au rachat, c’est-à-dire mettre de l’esprit là où l’œuvre s’est perdue ». Le chantier de ce temple a été vécu comme un vrai chemin de foi, en s’ouvrant à la confiance dans l’avenir et dans ce qu’il peut apporter d’imprévu, « reconnaître et saisir ce qui est donné » dit l’auteur. Le théologien a souhaité aussi dans cette réalisation architecturale, réinterpréter le temple centré du protestantisme réformé, tel qu’on le voit dans le temple octogonal de Nérac.

On suit avec passion le déroulement de cette aventure véritablement spirituelle bien ancrée dans la chair de ce territoire qu’est la ville de Djibouti. En tant que pasteur, on ne peut que rêver d’un tel espace véritablement fait pour la communauté pour laquelle il a été conçu. Il nous faudrait peut-être retrouver le désir de risquer de nouveaux chantiers tels que celui-ci…

Véronique Técher-Joliez
pasteure dans le Montalbanais

Commentaires