Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Vivre un culte AOC*

01 mai 2020

Paroles d’accueil, textes bibliques, prédication, prières, chants, liturgie de la Cène, bénédiction désignent les étapes du culte et non un excellent cru ou un délicieux fromage.

© DR

 Temps et lieu mis à part, le culte nous est donné pour partager notre foi, la nourrir, affirmer ensemble la réalité du salut et faire ainsi communauté.

« A » accueil

Les vacanciers qui viennent au culte sont accueillis avec le sourire et la bienvenue. Le culte permet de dire à qui vient prier à nos côtés, l’inconnu ou le fidèle dominical, ce qui nous a mis en chemin et nous semble précieux, un moment convivial à travers les mots choisis et les gestes lors du partage du pain et du vin, autour d’un verre de l’amitié.

« O » œil et oreille

Bien disposer l’oreille et le cœur à l’écoute dépend de nos paroles, tout autant que ce que nous donnons à voir. Ce que tu annonces, le vis-tu ? J’entends bien les mots de l’Évangile que tu partages, mais est-ce aussi pour moi ?

« Nous formons un seul corps, car nous participons tous à un même pain » (1 Cor 10.17). Parties prenantes de ce corps spirituel, sommes-nous imprégnés et animés par l’amour reçu ? Un cantique l’exprime bien, « le monde saura que nous sommes chrétiens, par l’amour dont nos actes sont empreints ».

« C » cœur du dispositif

Le culte « AOC » oriente vers le Tout autre, vers les autres, vers ce qui transpire de la Parole. Chacun est libre d’y prendre une place pour devenir à son tour témoin de ce qui l’habite.

Que recevons-nous, que transmettons-nous : un discours sur Dieu, une tradition, nos mots de la foi ou plutôt une invitation à s’insérer dans le « C », au cœur de la Communauté ? « Accueillez-vous donc les uns les autres comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu » (Ro 15.7).

 

*Appellation d’origine contrôlée

 
Anne Heimerdinger pasteure du littoral méditerranéen

Commentaires